Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Souffle et épée des temps ; archange ; prophéte : samouraï en empereur : récit en genre et en nombre de soldats divin face à face avec leur histoire gagnant des points de vie ou visite dans des lieux saint par et avec l'art ... soit l'emblème nouvau de jésuraléme.

Les "écoles du bonheur" : de -320 à 180

Alexandre "le Grand" marque dans l'ordre militaire et politique le contrepoint de l'encyclopédisme méthodique que constitue l'entreprise du Lycée d'Aristote. La soif de philosopher et la soif de conquête des Grecs atteignent simultanément leur apogée. L'empire conquis par Alexandre ne survit pas à sa mort : il se démembre entre quatre gouverneurs de faible envergure politique. De même la philosophie se fracture : la science (philosophie de la nature) prend son autonomie par rapport à la morale. Les philosophes post-aristotéliciens se préoccupent d'abord de trouver le bonheur dans cette vie, et ils formulent le problème en termes de "paix de l'âme", de "calme", "d'apathie". Le génie grec décline avec sa combativité : les peuples hellènes, rassasiés de conquêtes, repus de gloire militaire autant qu'intellectuelle, laissent à Rome le soin de gérer leur héritage.

En cent cinquante ans, l'époque de Périclès et d'Alexandre avait procédé à des avancées scientifiques significaives (notamment en astronomie, en médecine, en chimie, en mathématiques) et inventé au moins sept philosophies majeures (l'atomisme, l'éléatisme, la sophistique, le cynisme, le cyrénaïsme, le platonisme, l'aristotélisme). Dans les vingt ans qui suivent, trois autres philosophies viendront les compléter : le scepticisme, l'épicurisme et le stoïcisme. En comparaison, la stérilité des Romains frappe : pendant les six siècles de leur hégémonie, ils n'inaugurent aucun courant de pensée et leurs rares découvertes datent du tout début de la période, avec les dernières lueurs grecques. Terre de généraux, d'orateurs, de juristes, d'historiens, d'architectes, Rome "exploite sans créer [et] excelle dans les arts conservateurs" résume Jacques Le Goff. Seul le surgissement du christianisme la réveillera de sa longue somnolence intellectuelle.

-360 : naissance (?) de Pyrrhon à Elis.

-342 : naissance d'Epicure à Athènes.

-335 : naissance de Zénon de Citium. Aristote fonde le Lycée.

-323 : 30 mai : Alexandre, rentré à Babylone, meurt d'une fièvre typhoïde.

-322 : décès d'Aristote.

-320 : après avoir accompagné Alexandre jusqu'en Inde (?) Pyrrhon rentre à Elis où il invente un scepticisme radical, le "pyrrhonisme", selon lequel, faute de certitudes, il faut s'en tenir à une stricte suspention de jugement (épochê).

-306 : Epicure s'installe à Athènes. Il acquiert un jardin où il enseignera jusqu'à la fin de sa vie. Il affirme la prééminence du plaisir dans la poursuite du bonheur ; or le plaisir venant du corps, il convient d'observer une bonne hygiène de vie et de se montrer modéré.

-300 : Zénon de Citium, après avoir étudié plusieurs systèmes philosophiques, fonde sa propre école, le stoïcisme. Il enseigne que le bonheur est atteint par une vie convenable, c'est-à-dire conforme à la nature et à la raison. Euclide rédige ses "Eléments" (oeuvre de géométrie plane qui fera autorité pendant deux millénaires). Hérophile fonde l'anatomie sur la dissection du corps humain : il distingue artères et veines.

-288 : Ptolémée Ier, ancien général d'Alexandre, fonde la Bibliothèque d'Alexandrie.

-270 : décès d'Epicure et de Pyrrhon. Aristarque de Samos soutient (?) l'hypothèse d'une cosmologie héliocentrique.

-264 : début de la Première des trois Guerres puniques, qui opposent Rome à Carthage.

-262 : décès de Zénon de Citium.

-250 : "Eurêka !" (?) Mandaté par le roi de Syracuse de vérifier si sa couronne est bien en or massif, Archimède découvre la notion de masse volumique et, du même coup, la poussée qui porte son nom. Il donne des approximations fiables de pi. Décès de Hérophile. Les Parthes inventent une pile rudimentaire, la "pile de Bagdad".

-245 : Eratosthène soutient (?) l'hypothèse de la sphéricité de la Terre et calcule la circonférence terrestre avec une précision remarquable (marge d'erreur de 1% seulement).

-219 : les Cathaginois assiègent Sagonte. Début de la Deuxième Guerre punique.

-218 : au printemps, le général cathaginois Hannibal lance une expédition contre Rome. Il franchit les Pyrénées. Mi-octobre : les troupes d'Hannibal franchissent les Alpes. Aux batailles du Tessin et de Trébie, les Romains essuient deux défaites cinglantes.

-217 : 21 juin : Hannibal surprend l'armée romaine sur les bords du lac Trasimène. Défaite écrasante des Romains (20.000 légionnaires perdent la vie, autant sont capturés).

-216 : 2 août : Hannibal écrase une nouvelle fois les Romains à la bataille de Cannes (45.000 légionnaires au moins périssent, contre seulement 5.000 Carthaginois).

-215 : Plaute compose ses premières comédies.

-212 : décès d'Archimède à Syracuse, lors de la prise de la ville par Marcellus à l'occasion de la Deuxième Guerre punique. La dernière phrase du savant, capturé dans un jardin public alors qu'il méditait devant des courbes tracées dans le sable, aurait été : "Ne dérangez pas mes cercles !"

-209 : Scipion l'Africain prend Carthagène (arrière-base de Hannibal en Espagne).

-204 : Scipion débarque près de Carthage.

-202 : les troupes de Scipion battent les Carthaginois à la bataille de Zama. Fin de la Deuxième Guerre punique.

-200 : le philosophe sceptique Sextus Empiricus écrit (?) les Esquisses pyrrhoniennes.

-194 : Eratosthène, devenu aveugle, désespéré de ne plus pouvoir observer les étoiles, se laisse mourir de faim en Egypte.

-149 : les Romains déclenchent une "guerre préventive" contre Carthage, la Troisième Guerre punique.

-146 : après une résistance héroïque, Carthage tombe aux mains des Romains qui massacrent ses habitants, incendient la ville pendant dix-sept jours, maudissent le lieu et y répandent du sel. Le centre névralgique du commerce méditerranéen est détruit.

-130 : Hipparque invente la trigonométrie et répertorie les étoiles visibles à l'oeil nu.

-106 : naissance de Cicéron. Naissance de Pompée.

-100 : ouverture (?) de la route de la soie : les négociants Parthes relient la Chine à Rome. Naissance (?) de César.

-98 : naissance (?) de Lucrèce.

-73 : révolte des esclaves romains emmenés par Spartacus.

-71 : la révolte des esclaves est matée à Brindisi. 6000 rebelles sont crucifiés.

-70 : Pompée est nommé consul.

-63 : dans un discours devant le Sénat de Rome, Cicéron dénonce la conjuration de Catilina. César est soupçonné de connivence avec les conjurés.

-60 : Pompée, Crassus et César forment le premier triumvirat.

-58 : César est nommé proconsul en Gaule cisalpine pour cinq ans. Il y séjourne pour éviter de rentrer à Rome, où plusieurs menaces judiciaires pèsent sur lui. Début de la conquête des Gaules.

-54 : décès de Lucrèce, après la composition de son poème philosophique d'inspiration épicurienne, De la nature.

-52 : siège d'Alésia. César défait les troupes de Vercingétorix.

-50 : Cicéron publie ses principaux ouvrages philosophiques, éclectisme reprenant plusieurs traditions.

-49 : couvert de gloire militaire, César défie l'autorité du Sénat de Rome : il franchit, armé, le Rubicon.

-48 : 9 août : César écrase les troupes de Pompée, fidèles au Sénat, à la bataille de Pharsale. La République romaine vacille.


-47 : les troupes de César incendient les navires de Pompée au mouillage dans le port d'Alexandrie. Le feu se propage jusqu'à la bibliothèque. Entre 40.000 et 70.000 rouleaux d'une valeur inestimable sont perdus.

-44 : 15 mars : soupçonné de vouloir devenir empereur et seule autorité à Rome, César est assassiné pendant les Ides de Mars de vingt-trois coups de couteau.

-31 : Octavien bat les troupes de Marc-Antoine à la bataille d'Actium : il exerce le pouvoir personnel à Rome.

-27 : Octavien devient le premier empereur de Rome sous le nom d'Auguste. Il instaure la Pax Romana.

-22 : Horace compose ses Odes.

-19 : Virgile achève de composer l'Enéide.

-4 : naissance de Sénèque à Cordoue.

0 : naissance (?) de Jésus à Bethléem.

10 : naissance (?) de Saul de Tarse.

30 : ministère (?) de Jésus.

31 : procès, passion et crucifixion (?) de Jésus.

33 : alors qu'il persécute les chrétiens, Saul de Tarse reçoit un signe sur le chemin de Damas. Il se convertit et prend le prénom "Paul".

37 : 15 décembre : naissance de Néron.

41 : Paul de Tarse prêche (?) à Rome.

49 : Sénèque compose Sur la brièveté de la vie, où il donne la priorité à la recherche de la sagesse.

50 : Sénèque est nommé précepteur de Néron. Naissance (?) d'Epictète.

58 : Sénèque plaide pour le stoïcisme dans son ouvrage Sur le bonheur.

59 : Sénèque participe à la conjuration qui aboutit à l'assassinat d'Agrippine, la mère de Néron.

64 : 19 juillet : incendie de Rome. La légende incrimine Néron et l'imagine jouant de la lyre en contemplant les flammes. Après l'incendie, Néron aurait eu l'intention de rebapttiser Rome "Néropolis".

65 : sur ordre de Néron, Sénèque s'ouvre les veines. Marc compose (?) son Evangile (chronologiquement le premier).

67 : Néron persécute les chrétiens à Rome, dont Paul de Tarse, qu'il fait décapiter.

68 : 6 juin : décès de Néron.

79 : Pompéi est détruite lors de l'éruption du Vésuve.

90 : Jean rédige (?) son Evangile. L'Empereur Domitien proscrit les philosophes. Epictète s'exile de Rome.

95 : Jean rédige (?) "l'Apocalypse".

121 : 26 avril : naissance de Marc-Aurèle.

122 : Hadrien fait ériger le mur qui marque la frontière entre l'Empire romain et l'Ecosse.

125 : mort (?) d'Epictète.

138 : Arrien, un élève d'Epictète, couche par écrit ses souvenirs des cours donnés par le maître, sous le titre : Entretiens. Il élabore aussi un résumé de la doctrine sous le titre : le Manuel (enchiridion, en grec : "le poignard").

150 : Ptolémée consigne les connaissances mathématiques et astronomiques de son époque en un volume, "l'Almageste", et propose une cosmologie géocentrique qui fera autorité jusqu'à Copernic.

160 : Galien, âgé de 29 ans, devient le médecin de l'école de gladiateurs à Pergame, où il perfectionne sa connaissance de l'anatomie.

161 : Marc-Aurèle devient Empereur de Rome. 31 août : naissance de son fils Commode.

167 : Galien devient le médecin personnel de Marc-Aurèle.

170 : Marc-Aurèle, sur les bords du Hron, consigne par écrit les Pensées pour moi-même. Galien écrit son "Traité de Médecine".

177 : Marc-Aurèle doit combattre sur les bords du Danube.

180 : Mort de Marc-Aurèle. Commode lui succède. Fin de la Pax Romana.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article