Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Souffle et épée des temps ; archange ; prophéte : samouraï en empereur : récit en genre et en nombre de soldats divin face à face avec leur histoire gagnant des points de vie ou visite dans des lieux saint par et avec l'art ... soit l'emblème nouvau de jésuraléme.

L'essor de la pensée chrétienne : de 180 à 610

La période d'hégémonie romaine se présente comme la préservation "à la latine" de la tradition philosophique et scientifique grecque ; mais à partir de la mort de Marc-Aurèle, cette tradition se voit progressivement abandonnée devant l'essor d'une pensée religieuse très forte, dont on peut dire qu'elle constitue l'idéologie européenne pour les quinze siècles à venir : le christianisme. Dès le début de la période, la religion chrétienne affirme son caractère absolu ; bientôt ses dogmes sont fixés, son texte de référence établi. L'évangélisation se présente comme la grande aventure intellectuelle de la fin de l'époque.

Avec la montée en puissance des nations "barbares" (moins "barbares" qu'on ne veut le croire, d'ailleurs), Rome se voit de plus en plus contestée, et abandonne successivement ses provinces les plus lointaines, jusqu'au sac de la ville opéré par Alaric. La fin de l'Antiquité n'en finit pas de durer, pendant près de trois siècles, encore suivis par trois cents ans d'obscurantisme presque total. Les règles de partages des royaumes entre les fils des rois entraînent des affrontements fratricides à chaque génération, empêchant tout progrès technique ou intellectuel d'envergure. Les rares lumières philosophiques dans cet âge sombre se nomment Plotin, Augustin, Boèce.

180 : Mort de Marc-Aurèle. Commode lui succède. Fin de la Pax Romana.

185 : dans son traité "Contre les Hérétiques" (date incertaine), l'évêque de Lyon, Irénée, affirme comme absolue l'autorité de la Bible : les Ecritures suffisent pour connaître Dieu et toute son oeuvre. Selon lui, tout autre spéculation est vaine. Il affirme le premier la "vraie tradition" de l'Eglise.

192 : incendie du "Temple de la paix". Les oeuvres de Galien, qui y étaient conservées, sont perdues. Le médecin entreprend à soixante ans de réécrire tout ce qu'il avait écrit (soit une somme écrasante de 20.000 pages !). Commode décède.

193 : troubles à Rome à la suite de la mort de Commode. Septime Sévère prend le pouvoir.

205 : naissance de Plotin.

235 : grande instabilité politique à Rome qui persiste jusqu'en 285.

240 : Mani prêche un dualisme radical en Mésopotamie.

247 : Plotin enseigne à Rome son platonisme aménagé selon la doctrine de la transcendance de l'Un. Son oeuvre a pu être interprétée par les penseurs chrétiens ultérieurs comme un rapprochement entre la tradition philosophique grecque et les Ecritures.

259 : les Alamans
(tribus barbares de Germanie) sont arrêtés par Gallien près de Milan, après un raid dévastateur dans l'Empire romain.

270 : décès de Plotin.

312 : 28 octobre : Constantin vainc Maxence à la bataille du pont Milvius. Persuadé d'avoir reçu un signe du Dieu des chrétiens, Constantin interdit la persécution des fidèles.

313 : par l'Edit de Milan, Constantin garantit la liberté de culte dans l'Empire.

325 : concile de Nicée. Arius et ses disciples, qui enseignent une distinction hiérarchique entre Dieu et Jésus (voyant en ce dernier une sorte de "porte-Parole" du Père) sont excommuniés au motif qu'ils tombent dans le polythéisme.

354 : 13 novembre : naissance d'Augustin à Thagaste.

370 : les Huns soumettent les Goths, qui se scindent entre Ostrogoths et Wisigoths. Augustin mène une vie de plaisir à Carthage.

380 : Augustin devient maître de rhétorique à Rome.

381 : le concile de Constantinople fixe le symbole du credo, différent de celui des apôtres.

386 : août : Augustin se convertit au christianisme.

395 : Augustin est ordonné évêque d'Hippone.

401 : Augustin achève d'écrire les Confessions, premier ouvrage autobiographique.

405 : Jérôme achève sa traduction de la Bible hébraïque en parallèle avec la version grecque dite "Septante". Cette version, la Vulgate, fera autorité pendant un millénaire.

410 : les Wisigoths menés par Alaric prennent Rome et la pillent. Néanmoins il s'abstient de tout massacre et protège les églises, ce qui émerveille Augustin (en comparaison avec la cruauté débridée de la soldatesque romaine). Les Barbares déferlent en Europe occidentale. Les Romains quittent la Grande-Bretagne.

427 : Augustin termine son chef-d'oeuvre, la Cité de Dieu, où il esquisse une première version du cogito.

430 : décès d'Augustin.

440 : Rome abandonne la province de Panonnie (actuelle Croatie), menacée par les Huns, à l'autorité d'Attila.

451 : bataille des Champs Catalauniques. Aetius parvient à arrêter la progression des troupes d'Attila, qui refluent ensuite vers l'Italie.

476 : Odoacre, chef des Hérules et ministre d'Attila, dépose le dernier Empereur de Rome, Romulus Augustule, et renvoie les insignes impériaux à Constantinople.

Fin politique de l'Antiquité ; début du Moyen-âge.

481 : Clovis devient roi des Francs.

498 : baptême (?) de Clovis.

500 : consignation (?) par écrit de la loi des Francs saliens, dite "loi salique".

510 : Boèce rédige la Consolation de la philosophie. Il compose également des traités de théologie et des traductions d'Aristote.

530 : Brandan de Clonfert s'aventure (?) sur l'Océan Atlantique et en revient en affirmant avoir découvert, au loin, une île (l'Amérique ?) qu'il décrit comme le Paradis.

570 : naissance de Mahomet.

610 : Mahomet reçoit pour la première fois les paroles de l'ange Gabriel.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article