Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Souffle et épée des temps ; archange ; prophéte : samouraï en empereur : récit en genre et en nombre de soldats divin face à face avec leur histoire gagnant des points de vie ou visite dans des lieux saint par et avec l'art ... soit l'emblème nouvau de jésuraléme.

Cosmologie et préhistoire (des origines de l'univers à l'invention de l'écriture)

Les dates sont données par rapport à la naissance du Christ. Attention : les premières dates restent sujettes à caution.


Repères cosmologiques


-15.000.000.000 : naissance de l’Univers (théorie du Big Bang).

-10.000.000.000 : naissance du Soleil.

-4.600.000.000 : fin de la phase d’accrétion (formation de la Terre).

-3.800.000.000 : apparition de la vie sur Terre.



Préhistoire


-540.000.000 : "explosion de la vie" cambrienne (apparition notamment des trilobites).



-380.000.000 : apparition de la vie terrestre : ichthyostega sort de l'océan.




-230.000.000 : apparition des dinosaures.



-65.000.000 : bouleversement climatique qui entraîne la disparition des dinosaures.



-4.000.000 : apparition des premiers hominidés.

-3.800.000 : premiers cas de bipédie (?). Le squelette de Australopithecus afarensis se modifie pour adopter la station debout, qui libère la main.

-1.600.000 : homo erectus façonne les premiers bifaces.

-400.000 : premières traces de foyer entretenus (homo erectus) : domestication du feu.

-100.000 : apparition de Homo sapiens sapiens.

-80.000 : premières sépultures connues.

-30.000 : invention de la corde (?). Création de systèmes de transport (premiers canoés, travois).

-17.000 : civilisation magdalénienne : développement de l'outillage.

-15.000 : exécution des fresques de la grotte de Lascaux.

-14.000 : fin de la période glaciaire. La montée des eaux entraîne des déplacements de population.

-13.000 : apogée de la civilisation magdalénienne en Europe occidentale. Grande finesse dans le travail de la pierre et de l'os. Au Chili : site de Monte Verde : construction de huttes en bois tendues de peaux, traces de nourriture, outils, restes de plantes médicamenteuses, qui laissent supposer une bonne connaissance du milieu.

-12.000 : site de Jebel Sahaba, près du Nil : restes de dizaines d'individus percés de flèches et de lances (première "bataille rangée" connue entre deux clans). Premières meules en Haute Egypte et en Nubie (fabrication de farine).

-11.400 : figues séchées sur le site de Gilgal au nord de Jéricho ; élevage de chèvres en Iran (premières traces d'agriculture ?). Domestication du chien en Iran et en Israël.

-10.500 : premières céramiques connues, au Japon (grotte de Fukui).

-10.000 : fin de la glaciation de Würms, début de la "révolution néolithique".

-9.000 : économie agricole en Syrie. Culture des lentilles, des pois, du blé amidonnier.

-8.500 : au Pérou, culture des poivrons, des haricots, des agrumes.

-8.000 : construction de la ville d'El Riha (Jéricho), l'une des plus anciennes cités fortifiées du monde. Culture du blé et de l'orge, domestication complète du mouton et de la chèvre.

-6.500 : premiers bijoux en cuivre (site de Catal Hüyük).

-6.000 : développement de la métallurgie du cuivre et du plomb au Proche-Orient. Maîtrise de la céramique.

-5.500 : premier système d'irrigation connu en Iran à Tchogha.

-5.000 : début de la culture inondée du riz en Chine (site de Hemudu). Premier objets en cuivre et en or façonnés dans les Balkans. Preuves de navigations réussies en mer du Nord, sur la Manche, dans l'Océan Atlantique.

-4.500 : en Iran, en Espagne, en Bulgarie, fusion de deux métaux, l'étain et le cuivre, après élévation à une température de 1000°C. Début de l'âge du bronze. En Mésopotamie, utilisation de la charrue. Dans les plaines eurasiennes, domestication du cheval.

-3.500 : civilisation mésopotamienne. Construction de cités-Etats (Uruk, Suse, Sumer) avec ziggourats. Invention de la roue. En Egypte, utilisation de la voile.

-3.250 : invention de l'écriture cunéiforme. Fin de la préhistoire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

b. gheribi 15/11/2008 18:26

J’essaye de dire :
Tu n’a pas essayé de nous parler en sens de nos anciens terriens qui ont quitté cette terre depuis des dizaines de milliers d’années encore et tu n’a pas essayé aussi de nous parler quant et comment le Nil est il né justement en sens de ces repères et tu n’a pas essayé de remarqué qu’actuellement l’age de l’univers est égale à 3 fois l’age de la terre exactement comme avant dans nos livres saintes en sens de 6 jours ( création univers ) est égale 3 fois 2 jours création terre ) …. ! si je suis dévié ; je demande l’excuse

ancelmo 31/10/2008 11:05

http://cosmologie-cosmofisica-graceliana.blogspot.com/

ancelmo 11/10/2008 18:02

Théorie de la cosmofisica - autocosmo. Théorie graceliana. Auteur - Ancelmo Luiz Graceli. Ancelmoluizgraceli@hotmail.com Tel. 27- 32167566 Rue Itabira, n° 5, Ensemble Itapemirim, Rose du Penha, Cariacica, E.S. cep.29143 -269. Brésilien, enseignant, graduation dans philosophie et chercheur théorique. Livres publiés - ASTRONOMIE, et MONDE des INTERACTIONS PHYSIQUES. Collaborateur - Marcio Piter Rangel. Travail présenté SECT - Saint-Esprit - Brésil. Et la Société Brésilienne de Physique. Introduction publiée dans le WEB par le Vestibule Facteur Brésil - Canal Profil. Le jour 30.01.2008. Si autres théories avec des fondements et tu formules ont eu de l'acceptation, par que celles-ci n'auront pas ? Donc, possède tous les fondements et toutes les formes de calculs, et que se confirment avec la réalité et le commentaire jusqu'à aujourd'hui atteint. Avec plus de cent et dix formules, avec les les plus variées formes de dese calculer d'un même phénomène, avec plus de deux cents fondements dans toutes les secteurs de la physique moderne. De même, avec de nouvelles prévisions à l'intérieur de la cosmologie et de l'astronomie. Présenté Revista de Ensino de SBFISICA. Soced. Bras. de Física. Brazilian Journal of Physics - SBFISICA COSMOFÍSICA et ASTROPHYSIQUE. PRODUCTEUR DE LUI. L'univers est un système vivant et dynamique de production et une structuration, où produit sa propre énergie pour son fonctionnement, structuration et dynamique, étant que l'énergie agrandit à la proportion qui va en réaliser son fonctionnement, et est un système de courant, où le même interaction qui produit les éléments chimiques, produit les astros par fusion. Et aussi produit des champs, du maser, augmentations températures, dynamique, orbites, structures des astros, et l'éloignement dans l'univers. C'est-à-dire, il est un producteur de lui, de sa structure et de son fonctionnement. Ainsi, c'est une constante production d'intégration et de désintégration. ÂGE DE L'UNIVERS. Avec ceci, se peut déduire que l'univers ne possède pas une origine déterminée dans le temps, beaucoup moins dans quelque place de l'espace, et ne possède pas une origine déterminée dans la structuration de la matière et des astros qui le composent. Néanmoins, a âge infini, donc l'espace dense a toujours été là et en produire de l'énergie, matière, jusqu'à dearriver à des astros. FORME D'ÊTRE DE L'UNIVERS De contraction par l'espace dense. D'éloignement par le maser. D'agglutination par le matériel du maser. L'univers passe par des courants tant que produit les éléments chimiques dans les interactions de fusions nucléaires dans le centre des astros, où produit de l'énergie au à traitement les interactions physiques et produire sa structure d'astros, orbites et dynamique. SUR le MOUVEMENT Si le mouvement celle-ci rapporté avec le maser, augmentations températures, et interactions physiques à l'intérieur des astros qui sont libérées dans l'espace dense pour développer leur dynamique. Bientôt le mouvement est naturel et dynamique, et varie comme les situations de production d'énergie dans laquelle se trouve l'astro. Et si la dynamique obéit à un courant, ensuite le mouvement est dynamique, disforme et variable. SUR l'ESPACE DENSE. Espace dense produit la matière, tant que la matière déjà produite produit les astros et les éléments chimiques vont en être fondu dans les étoiles et secondaires. SUR la MATIÈRE La matière sont des filaments de l'espace dense contracté, qui va structurer l'univers dans matière, astros, éléments chimiques, maser, augmentation température, et dans l'univers acte dynamique. SUR COSMO L'univers est acte dynamique et tant que produit l'énergie les interactions physiques vont en être des processadas, et le maser en agissant et en éparpillant la matière, les astros sont dans dynamique par l'énergie elle-même et maser, les éléments chimiques évoluent et ils s'améliorent, améliorant la matière et en structurant l'univers, la cosmo se contracte par l'espace dense, et s'élargit par l'action du maser, ensuite l'univers est vivant et acte dynamique. SUR le TEMPS Le temps n'existe pas, ce qui existe est la minuterie de la mémoire marquée par le fonctionnement du cerveau mange forme de conscience dont arrive entre des intervalles d'événements. Nous pouvons considérer le temps comme quelque chose secondaire, qui existe en fonction du fonctionnement de la conscience produite par le fonctionnement du cerveau. La vitesse de la minuterie de l'homme est la vitesse de fonctionnement du cerveau humain. SUR l'ÉLOIGNEMENT et l'ÉLARGISSEMENT de COSMO. Ainsi, la dynamique de l'univers est provenant du constant maser, donc que son élargissement se trouve dans progression décroissante. Et les astros sont apparues de l'agglutination de l'espace dense, tant que le maser et les hautes températures désintègrent les astros. Bientôt dans l'avenir et en cette partie et stage de l'univers dans lequel dans eux nous trouvons les astros seront plus froids et moindres. Ainsi, les astros sont libérées et libres dans l'espace, et non arrêtées par de prétendus champs, où la rotation des galaxies est mineur que la traduction. Tant que la matière apparaît de l'espace dense, où sont produites les astros, autres se forment aux autres points de l'espace, tant que la dynamique est commune les tous les astros et non seulement dans les galaxies. Preuve de ceci nous avons le système solaire. Avec ceci nous voyons que l'élargissement est une production constante par le maser, et non par une supposée grande explosion. Donc le même phénomène qui produit la traduction, rotation, orbites, produit aussi l'élargissement, donc que l'éloignement est progressif décroissant, grandit progressivement, néanmoins a un pourcentage de diminution dans la progression. L'univers tendra à se dissiper et se diluera dans des astros moindres, et avec petite énergie, tant qu'en autres parties s'initiera autres univers avec le matériel de l'espace dense. L'univers possède trois formes fondamentales de production un 1 - structurel, qui produit la matière et de la forme à elle, 2-outra d'action qui donne vie la matière, qui sont les interactions physiques, énergie et maser à l'intérieur des astros. de 3 - de production de nouvelles astros et éléments chimiques. SUR la FORMATION et l'ÂGE de ASTROS du SYSTÈME SOLAIRE Il se confirme que les asteroïdes ne sont pas parfaitement ronds, donc pour ils la plupart sont un peu aplati et allongé. Il se confirme qu'ils sont en résultant de tablettes de matériel expulsées de quelque planète ou du Soleil, étant des masses plus inteiriça et produites d'un seuls moments, tant que des planètes et des satellites sont des astros ronds, où se confirment qu'a y eu une formation lente de superposition de composantes de leurs primaires expulsées par des masers. Ceci si confirme que les sphériques ont pris plus temps pour se former, et confirme la théorie ici exposée. Troisième partie. COSMOFÍSICA d'INTERACTIONS et ÉNERGIE. L'univers ne pourrait pas apparaître d'une boule d'énergie ou de matière pour exploser, donc apparaît à la question, de où est apparue cette boule de matière, et combien temps elle était là avant l'explosion, et ce qui l'a formée. Nous voyons que la production de la matière et de l'énergie est un processus constant de fusions nucléaires, une évolution d'éléments chimiques et une structuration de nouvelles astros et des galaxies dans l'espace et autres constants phénomènes qui forment notre lent univers. Bientôt, l'univers est sans début et sans fin, dans le temps, dans l'espace, dans la matérialisation et la production. La phase de l'astrophysique et la cosmofísica, qui est de la production d'énergie, de maser et de ce de la désintégration par maser et de l'intégration de matériel avec petite température dans l'espace, et où sont apparues les astros périphériques. Si l'univers était apparu d'une grande explosion la matière déjà existerait avant l'univers, et ceci et possible de ne pas être, ce que nous voyons en vérité est que la matière est partie d'une procédure lente, comme est lente la formation des éléments chimiques, comme c'est lente et constante la formation des astros et de l'univers lui-même. Une des preuves puissantes de la formation lente de l'univers et de son début de dehors pour à l'intérieur si en se fermant sur lui jusqu'à se rendra matérialisé, et que les astros sont constituées de couches avec plus grandes et moindres densités, avec plusieurs couches un sur les autres, et un refroidissement progressif jusqu'à l'intérieur des astros. Bientôt, l'univers n'apparaîtrait pas d'un point, de un à l'intérieur pour dehors. STRUCTURES DANS DES COUCHES. Ainsi, l'univers deêtre un processus lent, et de dehors pour à l'intérieur et fait de couches, nous constatons dans la rotation et la dynamique des anneaux de Saturne, comme aussi dans la structure de l'atome, et dans la structure de la planète Terra, ou même dans l'atmosphère de la Terre et de Jupiter. La matière et l'univers sont faits de dehors pour à l'intérieur par l'espace dense, et les astros aussi par le matériel du maser. Une grande explosion ne donnerait pas du début à l'univers, donc ce s'était le marie déjà existerait avant l'explosion, et ce qui produirait la structure et l'énergie pour exploser. Les éléments chimiques pesé aussi sont des produits d'un processus lent de formation. PHASES - PLUSIEURS UNIVERS. Il y a plusieurs univers. De bulle d'espace dense, d'énergie d'espace dense, et de la matière ait exempté dans l'espace, et l'de la matière estruturalizada dans des astros et le maser et les augmentations températures. Les champs, atomes, astros et la cosmo elle-même comme tout sont déterminés par l'énergie et l'intensité des interactions physiques dans lesquelles ils se trouvent comme aussi les orbites, dynamiques des astros et atomes. Même l'évolution des éléments chimiques et de l'évolution de la matière et des astros et de la cosmo comme tout est en résultant de l'intensité des interactions physiques et de la production d'énergie. Les étoiles brillent grâce à les fusions nucléaires spontanés dans leurs coeurs, où des éléments légers sont transformés dans des éléments chimiques pesé. Nous voyons dans l'univers que tant que des étoiles diminuent autres fleurissent tout ceci se donnent dans un processus lent de création et brouillage dans de nouveaux éléments et nouvelles astros. Avec ceci o cosmo se rend infini dans son origine et dans la production, nous voyons qu'y a plusieurs types d'univers un plus vieux, autres plus nouveaux et autres différents, qu'est créé par un Dieu calme, construisant cosmos, êtres et âmes pour le bien. CONTESTATION de l'EXPANSION. Ce que donne une apparence d'avoir une immense expansion sont la traduction et à rotation des galaxies, en vérité la traduction est immensement plus grande que l'éloignement entre les astros. Si les astros étaient si en s'éloignant en ligne droite par l'âge proposition jusqu'à ici de l'univers, tous les astros seraient aussi éloignés que serait impossible de de voir ni le Soleil, plus le rouge de l'effet Doppler. Il se conclut que l'univers n'est pas dans expansion, mais dans traduction et rotation, et un éloignement minime milliards de fois moindres dont quelconque traduction. Toutes les galaxies sont si en ouvrir comme un tournesol, c'est-à-dire, si en s'éloignant de son centre, et dans traduction et rotation donc que nous avons une notion d'une immense expansion, néanmoins ceci est une apparence de l'effet de la traduction et une rotation des galaxies, donc du contraire elles seraient infiniment éloigné un des autres, étant impossible d'd'enregistrer leur position ou même quelconque forme de lumière, même si du Soleil. Ils vu que possèdent origine infinie et production constante. Donc nous avons la notion de que toutes sont si s'en éloigner du Soleil, donc avec la rotation et la traduction l'effet Doppler pour le rouge est enregistré avec plus grande intensité, et qui donne une apparence dont le Soleil est dans le centre de l'univers, donc le mouvement est plus translacional et dont rotative d'éloignement. Si l'expansion était produit d'une grande explosion les galaxies infiniment éloignés et seraient déjà garées dans l'espace. Ainsi, deêtre possible de détecter l'apparence des galaxies et sa dynamique, constate que l'univers ne s'est pas donné lieu d'une grande explosion et ni la prétendue expansion est produit d'une grande explosion, ensuite l'univers est infiniment vieux, et sa prétendue expansion est origine et produit de son maser, et est freinée par l'espace dense. Et partie de ce que nous détectons comme expansion est l'apparence de la traduction et la rotation des galaxies. Avec le temps pour la formation de la matière, avec le temps de l'évolution des éléments chimiques, formation des astros, esferficação de la structure externe des astros, se voient que l'univers est infiniment vieux, ensuite si la prétendue expansion est rapportée à une supposée grande explosion ne donnerait pas pour détecter l'existence des galaxies dans l'espace, donc seraient infiniment éloignées. Comme aussi, de où apparaîtrait la matière pour deproduire une grande explosion. L'origine de la matière par l'espace dense, évolution des éléments chimiques, formation et esferificação presque que parfaite des astros, des couches de l'atmosphère et de la structure des astros et l'existence des galaxies confirme la théorie de l'origine de l'univers par l'espace dense, la production de l'univers par les interactions physiques et les fusions. Et la dynamique par l'énergie, l'impulsion par le maser et par les interactions physiques, comme aussi le frein cosmique de la dynamique des astros par l'espace dense. Ainsi, l'univers n'a pas été produit au un seuls moments dans une grande explosion et ne se trouve aussi pas dans expansion, mais dans un éloignement minime et insignifiant, des milliards de fois moindres dont quelconque vitesse de traduction et est facile de se représenter. Si la planète Netuno a autant kilomètres d'éloignement du Soleil et lui s'est développés jusqu'aujourd'hui à combien à de baisses de prix autour du Soleil et avec que vitesse. Ce calcul sert pour quelconque astro. CALCUL D'ÉLOIGNEMENT DE L'UNIVERS. Éloignement dans km du primaire/nombre de baisses de prix sur l'primaire * arc de s'éloigne dans km de la traduction = la valeur approximative d'éloignement d'une astro depuis le début de sa formation. Exemple. Le rayon du Soleil jusqu'à la Terre a 150.000.000 de km, étant que je le circule dans baisse de prix a approximativement 3,5 fois ce rayon, et que la Terre a déjà donné plus de 1.000.000 de baisses de prix, c'est-à-dire, nous pour decalculer l'éloignement de la Terre, avons que Considérations. Preuves dont l'univers sont des processus de structuration infinie. Ce que preuve que l'univers si structure par un processus lent est à travers l'esferificação des astros et que la terre être formée du coeur et des couches, donc la preuve que les astros sont formées de superposition de matériels petits qui ont été expulsés par autres. Donc si l'univers était produit au un seuls moments par une grande explosion la terre serait formée par une tablette inteiriço. Avec l'esferificação et les couches preuve que l'univers est des milliards de fois plus vieilles de ce que se pense aujourd'hui. Et si c'est infiniment vieux et en considérant la vitesse et l'apparence pour le rouge observé, avec ceci se conclut que nous ne verrions le soleil et aucune étoile dans l'espace, donc le temps qui se trouve dans vitesse elles seraient infiniment éloigné, et ce ne serait capable d'observer aucune astro dans l'espace. Considérations sur une théorie de la cosmologie et astronomie. Une théorie de la cosmologie et de l'astronomie doit se baser dans l'univers général, de l'origine de la matière, des particules, origine des éléments chimiques et sa structuration, traitement, et évolution, fusion nucléaire des astros, maser, température, structuration et structure des astros, l'univers comme un système dans évolution dans sa constitution macro, le général et le micron. Ce que c'est l'univers. C'est espace dense, matière densificada, processus et structure, courants et évolution, sans début et fin. La structure de l'espace dense. Comme les gaz qui sont légers, invisibles ils et flottent l'espace dense est des millions de fois petite densificado. Hypothèse fausse de la grande explosion. Tout avant exploser premier doit être formé de quelque élément, ou de quelque structure de matière ou d'espace dense, ensuite est fausse l'hypothèse de la grande explosion. Sur le temps cosmologique. Le temps cosmologique est le temps qui représente l'énergie et le traitement dans un système d'astros. Cosmofísica. Univers de processus infimes. Ce que componhe et détermine la cosmo dans sa structure sont leurs processus physiques, production de particules et éléments chimiques et son évolution, dans les coeurs où les fusions estelares arrivent, c'est-à-dire, l'univers micron détermine la macro et le général, un système de galaxies seulement va s'ouvrir conforme à l'intensité de processus physiques qui sont produits dans le système. Il aura lumière et formes et courants, composantes chimiques, fusions conforme le traitement physique général. De la multiplicité de l'univers. L'univers est multiple, c'est-à-dire, sont plusieurs dans plusieurs stages d'origine, traitement, structuration, courant et désintégration. Il a origine par la densité de l'espace qui forme la matière, ensuite l'énergie et pendant le processus forme les éléments chimiques et les astros. Du courant de l'univers. L'univers si structure de dehors pour à l'intérieur [ par intégration de l'espace dense ] après à l'intérieur pour dehors [ par désintégration de la matière ] par les processus et les fusions de la matière et dans les coeurs des astros. Se réintègre à nouveau personne en formation astros moindres et avec petite énergie, ensuite se désintègre dans maser, et se réintègre dans astro, et le courant et les processus continue jusqu'à la matière à se rendre diffuse et avec peu d'énergie. Comme exemple a de l'espace dense et la matière, de la matière à l'astro, l'étoile qui produit du maser, qui va produire planètes, qui va produire du maser et l'atmosphère, qui va produire du maser, des anneaux et satellites, et le courant et processus estruturantes et desistruturantes continuent infiniment jusqu'à la matière diffuse. Où prend la matière évoluer et produire les éléments chimiques. Ainsi l'univers est infini et sans forme déterminée. Ainsi, l'univers se trouve dans contraction et élargissement interne, mais non dans expansion et oui dans éloignement infime, se trouve dans traduction et rotation, structuration, courants et évolution de leurs composantes. Comme ils uns commencent son origine, autres se trouvent dans des courants et des processus, comme autres déjà se trouvent dans la phase finale qui est dans matière diffuse. Cosmofísica nucléaire. Fusions nucléaires. Les fusions nucléaires des étoiles maintient par un bon temps la température des astros, avec ceci fait avec que l'univers se traite lentement, et puisse maintenir son courant et évolution de la matière et des éléments chimiques et aide transforme des éléments légers dans lourds, et va produire l'énergie et la dynamique des astros, par lesquelles les secondaires plus éloignés possèdent petit dynamique et les orbites sont plus irrégulières. C'est-à-dire, satellites de planètes, planètes d'étoiles. Ainsi, l'univers et son courant et structuration doivent sa production d'énergie, comme aussi l'évolution des éléments et la dynamique des astros. La production d'énergie va déterminer aussi les couches et esferificação des astros. Univers non expansionniste et non stationnaire. Ainsi si confirme que l'univers se trouve dans éloignement infime et non dans expansion, et ne se trouve pas garé donc possède rotation, traduction, courants, évolution et autres phénomènes. Évolutif. Il se trouve dans évolution dans sa structure micron et macro, des éléments aux astros. Et si éternise comme matière avec densité diffuse . Ce n'est pas courbe et ni droit. Commentaire. La théorie de energeticidade et de maser qui traite de l'astronomie sera présentée dans autre texte. Avec plus de cent et dix formules en prouvant les deux théories, donc l'utilisation diamètre, maser, température, rotation et vitesse équatoriale. Et utilisation n'éloigne pas masse ou gravitation 21 DE SETEMBRO DE 2008 08:44

Nimbus 04/03/2008 17:00

ben moi je voudrais bien connaitre la réponse...nb au passage : pas très sérieux ces échanges sur un site de philo...  Qu'est ce que vont penser vos éleves ? :=)

maudub 12/02/2008 11:58

Toutes les théories sont sujettes à question... !! http://vieillegarde.hautetfort.com/archive/2006/11/05/big-bang-circus.html                               Bonne semaine