Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Souffle et épée des temps ; archange ; prophéte : samouraï en empereur : récit en genre et en nombre de soldats divin face à face avec leur histoire gagnant des points de vie ou visite dans des lieux saint par et avec l'art ... soit l'emblème nouvau de jésuraléme.

Justice, société, Etat - 3

2) La Cité juste.
Les humains ne se suffisent pas à eux-mêmes (369b). La première cité juste : peace and love (avec le doux rêveur Adimante, 372b, 121).
Impossible à chacun d’avoir plusieurs métiers (374a-b, 123).
Les qualités du gardien (124-125).
Mais comment instruire le gardien ? Gymnastique et musique (376 e, s). Rejet des poètes mensongers sur les dieux (377c-383c)…

LIVRE III
… et sur les héros (les poètes ne doivent pas chanter que les justes sont malheureux 392b, 143)… ni ceux qui imitent tout (malgré son côté aimable la poésie épique évacuée parce qu’elle n’imite pas que l’homme de bien, Adimante, 397d) ; rejet d’Homère : 398b. La musique : 403b. Le régime alimentaire des gardiens –404d. Rôles combinés du médecin et du juge, de la gymnastique et de la musique (et combinaison dans l’âme du gouvernant) : -412a. Le gouvernant choisi parmi les gardiens et épreuve supplémentaire : 414a.
Le mensonge politique : la fraternité entre citoyens et les trois métaux : -415b (contraire à 538c).
Ne pas transformer les chiens en loups, ne pas transformer les gardiens en pillards donc communisme 417a-b.

Livre IV

Les gardiens malheureux ? Mais on est là pour construire la Cité entièrement juste (421c). Dangers de la richesse et de la pauvreté (421d-422c) ; pourquoi la Cité juste est pauvre et n’a que faire des richesses ; dans les autres cités, il existe deux cités (riches contre pauvres 423a)
Chacun à sa place, une place pour chacun (combinatoire, 423c) ; pas de chômage dans la Cité juste.
de sorte à ce que chacun est un et non multiple. La place au mérite. Même éducation pour tous. L’éducation évite bien des lois inutiles on laisse de côté femmes et enfants (423 e) ; (425d- et les réformateurs coupent les têtes de l’hydre 426d).
Cité sage, courageuse, tempérante et juste. Quand on aura examiné les trois premières vertus, celle qui reste est forcément la justice (427 e)
Sagesse car prudence en vertu d’une science (on ne délibère pas bien en vertu d’une ignorance 428b) ; science des gardiens = la tête (429a)
Courage = les gardiens (allégorie du teinturier) (429b-430b).
Tempérance = être maître de soi-même = que la tête commande au corps = harmonie entre les gardiens et les citoyens (431b-432b)
Justice = crève les yeux (allégorie des chasseurs) : chacun à sa place (433a) au sein des trois classes des artisans, des guerriers et des gardiens (434a).
Comparaison avec l’individu 435c. Tripartition de l’âme : désir, raison, colère : -441d.
Sagesse dans la partie rationnelle, courage dans la partie irascible, tempérance dans l’amitié entre ces parties, juste en vertu du bon ordonnancement de l’âme (442 e)
L’injustice 445 e.
La fin de la République ? On a trouvé.

Livre V

Polémarque et Adimante refusent de laisser partir Socrate. Ils demandent à en savoir plus sur la communauté des femmes. Glaucon se joint puis Thrasymaque. « La mesure de pareils discours est la vie entière pour les hommes sensés » (dit Glaucon 450a). Socrate considère comme plus grave de tromper sur la nature de la justice que de tuer 450 e.

Education identique femmes-hommes (451 e avec Glaucon ; Sparte ; la place des femmes). Première « vague de ridicule ».


Texte 2 : Platon (420-340 av. J.-C.)
  Si donc nous exigeons des femmes les mêmes services que des hommes nous devons les former aux mêmes disciplines.
   Certes.
   Mais nous avons enseigné à ces derniers la musique et la gymnastique.
   Oui.
   Aux femmes, par conséquent, il faut apprendre ces deux arts ainsi que ce qui concerne la guerre, et exiger d’elles les mêmes services.
   Cela ressort de ce que tu viens de dire.
   Il se peut pourtant qu’à l’égard de l’usage reçu beaucoup de ces choses paraissent ridicules, si l’on passe de la parole à l’action.
   Très certainement.
   Et laquelle trouves-tu la plus ridicule ? N’est-ce pas, évidemment, que les femmes s’exercent nues dans les palestres, avec les hommes, et non seulement les jeunes mais les vieilles aussi, tout comme ces vieillards qui, ridés et d’aspect peu agréable, continuent de se plaire aux exercices du gymnase ?
Platon, République, V, 451e-452b

Interdire aux chauves le métier de cordonnier ? 454b ; égalité des sexes 455d. Possible et avantageux : celui qui rit ne sait pas ce qu’il fait (457b).
Communauté des partenaires (guerriers) et des enfants 457c. et des Biens : deuxième « vague de ridicule ».
Mensonge utile 459d. Organisation sexuelle 460b et familiale 461 e (contraire à 538c). Pour la communauté du plaisir et de la peine, laquelle unit au lieu de diviser 462b. Trois classes à la manière du Moyen-Âge 463a-c. Cette union des citoyens et cette communauté de sentiments ne se peut qu’avec la communauté des partenaires et des enfants 464b. Rappel du communisme 464c (gardiens). Enfants et partenaires communs des gardiens : limite les procès 464d. Concorde des gardiens s’étend aux autres catégories de citoyens 465b. Et en fin de compte, les gardiens sont heureux (465d rappel de 417c).
Les enfants des guerriers à la guerre 467c. L’autorité d’Homère pour honorer les braves 468d. Rejet de l’esclavage entre Grecs 469b. « esprit de femme et mesquin » 469d. Règles de la guerre entre Grecs 471c. Rupture de Glaucon : ce gouvernement est-il possible ? Socrate temporise, renâcle : il s’agit seulement de modèles se précautionne-t-il 472c dont la possibilité d’existence n’est pas sûre. L’exécution a moins de prise sur le vrai que le discours 473a. La seule condition pour que les cités deviennent justes : le philosophe-roi 473d.
Le philosophe-roi ;


Texte 3 : Platon (420-340 av. J.-C.)
  Me voici arrivé à ce que nous comparions à la plus haute vague [de ridicule] : mais la chose sera dite, dût-elle, comme une vague de gaieté, me couvrir de ridicule et de honte. Examine ce que je vais dire.
   Parle.
   Tant que les philosophes ne seront pas rois dans les cités, ou que ceux qu’on appelle aujourd’hui rois et souverains ne seront pas vraiment et sérieusement philosophes ; tant que la puissance politique et la philosophie ne se rencontreront pas dans le même sujet […] il n’y aura de cesse, mon cher Glaucon, aux maux des cités ni, ce me semble, à ceux du genre humain, et jamais la cité que nous avons décrite tantôt ne sera réalisée, autant qu’elle peut l’être, et ne verra la lumière du jour. […]
   Alors lui : après avoir proféré de semblables discours, tu dois t’attendre, Socrate, à voir beaucoup de gens – et non pas sans valeur – jeter, pour ainsi dire, leurs habits, et nus, saisissant la première arme à leur portée, fondre sur toi de toutes leurs forces, dans l’intention de faire des merveilles.
Platon, République, 473e-474a

473 e ; explication seulement dix pages plus loin (484a).
L’amoureux chante les louanges de ce qu’il aime ; le philosophe aime la sagesse 475c. Le philosophe n’aime pas tous les spectacles mais seulement le spectacle de la vérité 475 e. L’échelle du beau : ceux qui peuvent la gravir en entier sont rares 476d. La connaissance porte sur l’être et l’ignorance sur le non-être 477c. Opinion entre l’une et l’autre 478c. Philodoxes contre philosophes 480a.
La justice est une affaire de savoir. On fait le mal par ignorance du bien.
 

    LIVRE VI

Toujours avec Glaucon. Il faut choisir les philosophes pour chefs parce qu’ils contemplent ce qui est immuable 484a.
Joindre l’expérience à la spéculation 484 e. Ils n’admettent point le mensonge 485 b. Philosophe = tempérant 486c. Autres qualités –487a. Rupture par Adimante : on s’est laissé emporter, à force de petites erreurs, dans une grave déviation 487b. Comparaison avec le vaisseau et les marins indociles 488d : le marin moyen ne croit pas qu’il existe un art de piloter.
Le philosophe-roi : opinion scandaleuse puisque le philosophe ne produit rien 489b.
Mais les qualités du philosophes (résumé) 490b. Les vertus éthiques perdent l’âme philosophique et la détournent de la poursuite de la vérité 491b. Vertu = leçon de la multitude 493a, sous-entendu la cité ruine la philosophie. Les sophistes répètent les opinions populaires 493b. Il est impossible que le peuple soit philosophe 493 e. Risque d’orgueil chez le philosophes apprentis 494c. Allusion à l’Apologie 494 e. Mauvaise éducation détruit le philosophe 495a. Les enfants bâtards nés des sophistes et de la philosophie 496a. Les caractères merveilleux et philosophiques (dont moi) + le daimonion de Socrate + la « folie de la multitude » 496c. Le philosophe s’occupe de ses propres affaires 496d. Socrate rejette la responsabilité sur Adimante en l’appelant « législateur » 497c. Il ne faut pas philosopher trop tôt 498b cf. programme de Rousseau pour les enfants. Adimante suggère que Thrasymaque n’est pas d’accord et Socrate biaise 498c. La Cité juste est possible si un jour la « Muse philosophique » a été maîtresse d’une Cité (Marc-Aurèle) 499d. On peut convaincre la multitude si on la conseille habilement 499 e-500 e. Allégorie du peintre des constitutions = sorte de résumé du dialogue jusque-là 501a. Il suffit d’un seul philosophe-roi 502b. Education des philosophes –503 e. « rien d’imparfait n’est la juste mesure de rien » 504c. La science du Bien –506c. Glaucon interrompt et exige qu’on parle de la nature du Bien 506c. Socrate esquive et propose de parler de la nature de la production du bien, « enfant » du bien 506 e. L’œil ressemble au soleil 508b. L’œil, fils du Bien, et l’âme fonctionnent de la même manière 508d. Le symbole de la ligne en quatre segments : intelligence, connaissance discursive, foi, imagination 511 e.

LIVRE VII

La Caverne avec Glaucon –518c. Tout le monde peut apprendre 518c (contraire à 535d). Forcer les meilleurs à redescendre dans la Cité 519c. Le philosophe-roi malheureux et la réponse classique : on cherche la Cité juste, pas l’île aux enfants 519 e. On a le droit de les forcer, puisqu’ils ont été formés à cette fin par l’Etat 520b. Seul moyen d’empêcher la politique politicienne 521a. Education du philosophe : gymnastique, musique et science –523a. L’étonnement à la source de la science suprême 524b. Les mathématiques donnent à l’âme l’élan vers la région supérieure 525 e. La géométrie : prescrire aux citoyens de la « Callipolis » 527c. Astronomie, physique 532b. Rappel de la Caverne 532c. Dialectique, 533d. La quadripartition de la pensée, reprise 534a. Dialectique = couronnement suprême des études 534 e. Tout le monde ne doit pas philosopher 535d (contraire à 518c). L’homme libre ne doit rien apprendre en esclave : l’éducation doit se faire sans contrainte et il faut s’instruire en jouant 537a.
L’évaluation de l’éducation de chacun, évaluation du mérite 537c. Danger de mentir sur la parentèle et conséquences funestes (contraire à 415b et 460b) 538c. Discrédit de la philosophie vient de la dialectique mal employée 539b. Fin de l’éducation du philosophe-roi à cinquante ans ; femmes aussi 540d. La réalisation est « possible d’une certaine manière » 540 e. La rupture fatale : pour mettre en place la Cité juste, il faut virer les adultes actuels 541a.

LIVRE VIII

Les Idées sont les seules choses qui résistent au changement ; y compris la mesure du mérite.


Suite du cours : les cinq apories de la République.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article