Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Le Labyrinthe - souffle des temps.. Tamisier..

Souffle et épée des temps ; archange ; prophéte : samouraï en empereur : récit en genre et en nombre de soldats divin face à face avec leur histoire gagnant des points de vie ou visite dans des lieux saint par et avec l'art ... soit l'emblème nouvau de jésuraléme.

Succès et échecs du Labyrinthe

Pour faire suite à mon petit coup de griffe d'avant les vacances, je voulais établir un bilan des différents "succès" et "échecs" de ce blog. Je le modifierai au fur et à mesure.

Première observation : depuis le début du mois de septembre, l'audience du blog a changé de structure. Alors que je le destinais initialement à mes seuls élèves, j'ai reçu des e-mails de jeunes gens et jeunes filles entrant en Terminale et venus sur mon blog par le biais de moteurs de recherche indépendants. Confrontés, pendant les vacances, à la lecture de l'Apologie de Socrate, ils me remerciaient pour mon cours et me posaient plusieurs questions pertinentes ; or non seulement je ne connaissais pas ces élèves, mais encore ils viennent d'horizons très différents : marseillais, normands, alsaciens etc. Je ne sais pas du tout dans quelle aventure pédagogique la constitution de cette "classe virtuelle" va m'entraîner, mais j'avoue être assez impatient d'en savoir plus.

Deuxième observation : ces élèves (mais aussi les artistes que j'ai contactés pour leur demander le droit d'utiliser leurs oeuvres, les webmestres de sites auxquels le Labyrinthe fait référence etc.) louent tous, sans exception, mon initiative de mettre en ligne l'ensemble du cours et des corrigés de devoirs ; j'ai même découvert qu'un site (Coldo-Philo) reprenait textuellement tout mon cours sur l'Apologie ! Mieux encore, tous soulignent le caractère gratuit de l'accès. Ce point mérite en lui-même un développement : je m'en explique ici.

Troisième observation : je découvre avec plaisir qu'un collègue de physique a construit, lui aussi, un blog pédagogique sur over-blog, très complet et d'autant plus agréable qu'il s'ouvre à des disciplines variées. Quel plaisir, de découvrir qu'on n'est pas le seul "pionnier" dans ce "phénomène" des blogs ! Quel plaisir, de constater que l'interdisciplinarité commence à exister en tant que telle ! Quel plaisir, de s'apercevoir que l'on n'est pas seul à juger que le blog peut devenir un objet pédagogique de qualité !

Quatrième observation : un élève m'a fait remarquer dès la première semaine de septembre une conséquence du blog que je n'avais pas du tout imaginée au départ. Dans la mesure où le cahier de textes de la classe est en ligne, les parents peuvent le suivre au jour le jour et le cas échéant, vérifier si leur enfant a bien fait le travail. Loin de moi le désir de faciliter je ne sais quelle "surveillance" des jeunes - que je crois d'ailleurs non seulement vaine, mais contre-productive (il me semble qu'à dix-huit ans, les élèves doivent avoir compris qu'ils travaillent pour leur propre profit, non pour complaire à leurs parents ; et je doute fort que les fliquer aide à les en convaincre) ; mais bon, si ça rassure les parents d'élèves, je ne vais pas m'en plaindre.

Cinquième observation : quid des infortunés collègues qui daubent sur l'idée du blog ? On m'a encore chicané, la semaine passée, la démarche même d'un blog pédagogique, au motif d'un coupable jeunisme confinant à la "démagogie". J'ai déjà répondu à cette accusation ; mais je voudrais ajouter encore une remarque. L'outil informatique permet, par ses propriétés les plus originales (ainsi l'hypertexte) des opérations impossibles dans le cadre d'un cours structuré (en l'occurrence la digression pertinente). Il présente donc indéniablement des qualités pédagogiques novatrices et précieuses. Le rejeter au seul motif qu'il s'agit, d'une manière générale, d'un "truc de jeunes", n'est-ce pas déjà avouer à l'endroit de ces jeunes un mépris qui confine à la faute professionnelle ?

C'est juste une question.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nimbus 13/09/2006 09:55

Une fois de plus, j'ajouterai mon commentaire alors que je ne suis ni jeune, ni élève. A savoir que j'apprécie particulierement cette initiative et aussi (ça devient de plus en plus rare sur internet) sa gratuité.L'intêret pour la philo ou toute discussion autre que de la pluie et du beau temps n'est pas faire du jeunisme et j'invite les detracteurs a venir voir avant de critiquer

foraison 12/09/2006 06:15

Je viens de découvrir ton blog, j'ai parcouru quelques billets... c'est remarquable: j'apprécie la qualité de l'argumentation (tu me diras que c'est bien le moins pour un prof de philo, mais bon...), l'état d'esprit : article sur la gratuité, sur les collègues qui critiquent le fait de faire un blog "pédagogique" (donc tu pourras aussi leur dire qu'il y a un collègue de SES (pas celui qui t'as répondu sur le cours du pétrole,non ,non...) qui fait aussi un blog (et d'autres collègues s'y mettent). J'ai fait un blog de SES qui veut s'adresser à tous et un blog "cahier de textes" pour la classe de Terminale ES (cours, exercices...)Moi je crois que cet instrument peut avoir des qualités qui enrichissent nos pratiques, tout en étant très simple à faire. "S'entre-apprendre" est pour moi essentiel (bon, évidemment, cela remet en cause certaines conceptions...) d'où la nécessité de la gratuité.Je vais signaler ton site à mes élèves de Terminale ES (même si ce n'est pas le même programme) et j'ai mis le tien dans mes favoris. Bonne continuation.cordialement